Alexandre Thollon, l’intention pour transmettre

Alexandre Thollon, harmoniciste, est jazz-man blues-man. Le café est un prétexte pour beaucoup de choses et notamment pour nous retrouver à nouveau et parler musique.

Il est tellement à l’aise qu’il improvise quelques notes.

Alexandre Thollon s’intéresse à la musique orale. Par ailleurs, il a participé à des musiques de film. En mars 2008, il se produit avec l’orchestre national de Lyon sous la direction de Peter Oëtvos puis interprête le concerto pour harmonica de Heitor Villa-lobos avec l’ensemble cordes 21 en 2011.

« … toutes les musiques ont une origine orale… »

Alexandre Thollon donne son point de vue entre oralité et écriture musicale. Pour Alexandre Thollon, l’interprétation d’une musique, d’une composition, est avant tout une question d’attitude. Il faut qu’elle jaillisse de soi…

« Si vraiment tu l’intègre… tu es profondément convaincu… tu y mets un poids dans chacun des mots… »

« L’intention sous entend une énergie volontaire, délibérée, que tu poses dans une note, dans un mot, dans une action… pour passer un message. »

Et cette énergie va être captée par le public réceptif avec qui l’interprète souhaite se connecter. D’après Alexandre, une musique sans interaction, entre les musiciens eux-même et avec le public, perd de son sens.

Ses références, Steve Coleman, Miles Davis, illustrent son propos.

  • En duo avec Caroline Bugala, violoniste (voir l’article du 6 février)
  • En trio avec Laurent Salzard, bassiste, et Nicholas Horton, guitariste pour le « festival des puces » de Saint-Ouen
  • En duo actuel avec Ti Harmon, chanteuse afro-américaine, avec qui il vient de réaliser l’album « Somewhere between »

Sur son blog, Sound Hunter, Alexandre Thollon donne une visibilité à des musiciens qu’il apprécie, et, avec qui il travaille… afin de les mettre en relief.

L’interview d’Alexandre Thollon m’a inspiré cette lecture.

PRENEZ DE L’ALTITUDE. AYEZ LA BONNE ATTITUDE!
Par Pat Mesiti

Cet ouvrage traite du leadership, des principes essentiels tels que le perfectionnement du leader, la façon de créer des relations avec les gens et d’inspirer à vos collaborateurs le désir de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Vous trouverez ce livre chez LibreEntreprise (cliquez ici)

© Bruno Forand

Related posts:

2 réflexions au sujet de « Alexandre Thollon, l’intention pour transmettre »

  1. Je suis à 200% ok avec toute l’approche d’ ALEXANDRE , dans toute sa démarche d’interprétation de la musique quelle qu’elle soit d’ailleurs, classique, populaire, jazz, variétés, etc.Pour avoir joué pendant des années en groupe, ses affirmations sont non seulement vraies mais sont indispensables pour le « vrai » musicien qui vit sa musique et qui veut transmettre une intention/émotion à l’auditeur.Partager un morceau de musique nécessite absolument cette vision et ce ressenti sans quoi c’est , excusez moi du terme « de la simple soupe » ! C’est la aussi que l’on retrouve les différences entre les diverses obédiences musiscales , il y a ceux qui « savent » et les autres… qui se font montrer du doigt parfois, parce qu’ils ne sont pas des que des 1ers prix de conservatoire!!! Heureusement que les grands prix savent aussi « se lacher » et nous interprèter des morceaux ou l’ on retrouve bien l’intention, qui se traduit par une émotion sublime pour le spectateur!
    Et le but éteint ! En conclusion j’ encourage Alexandre dans sa démarche et le félicite d’ en parler , trop d ‘auditeurs ne connaissent pas cette subtilité! Longue vie et grand succès!
    GERARD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>